L'arc monumental, le grand portique. Palmyre (Syrie), novembre 1953.

1. Choisir les dimensions
2. Choisir le papier
3. Choisir une finition

Vous souhaitez un format ou une finition sur mesure, merci de nous contacter.

Histoire de la photo

L'arc monumental, le grand portique. Palmyre (Syrie), novembre 1953.

Un certificat d’authenticité vous sera envoyé parallèlement par courrier.

Référence : 86656-24

Focus sur

Hélène Roger-Viollet

Hélène Roger-Viollet, équipée de ses Rolleiflex, parcourt le monde dans les années 1950-1970 : l’Amérique, l’Asie, l’Afrique…  Fille ainée d’Henri Roger-Viollet, ingénieur et photographe amateur, elle grandit avec les expériences photographiques de son père, se forme au journalisme et crée …

Lire plus
Voir toutes les photos
Hélène Roger-Viollet

Œuvres de Hélène Roger-Viollet

Dernières œuvres consultées

L'arc monumental, le grand portique. Palmyre (Syrie), novembre 1953.
Fermer

Biographie

Hélène Roger-Viollet, équipée de ses Rolleiflex, parcourt le monde dans les années 1950-1970 : l’Amérique, l’Asie, l’Afrique…  Fille ainée d’Henri Roger-Viollet, ingénieur et photographe amateur, elle grandit avec les expériences photographiques de son père, se forme au journalisme et crée l’Agence photographique Roger-Viollet en 1938 avec son mari Jean Fischer.

Ses voyages autour du monde sont un prétexte à compléter, documenter et à enrichir les archives existantes. Hélène Roger-Viollet n’est pas en quête de sensationnel, mais témoigne au gré de ses rencontres, dans un format carré, de la vie, du quotidien, des coutumes de peuples éloignés à la manière d’un ethnologue, à une époque où voyager n’était pas aussi aisé. La photographe le souligne dans un documentaire réalisé en 1981 « Nous n’avons pas fait du reportage mais réalisé des documents pour enrichir les collections des documents qui manquaient ».

Au fil de ses 30 années de photographie, Hélène Roger-Viollet a constitué une œuvre qui allie le témoignage documentaire et une esthétique qui lui est propre.

En 1985, à 84 ans, elle décède tragiquement, assassinée par son mari Jean Fisher avec qui elle avait partagé sa vie pendant 50 ans. Le fonds photographique est alors légué à la Ville de Paris, il est actuellement conservé par la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris.

Voir toutes les photos
Fermer
1. Choisir les dimensions
Le filigrane n’apparait pas sur les tirages.
La taille des marges peut varier selon la photo
2. Choisir le papier
3. Choisir une finition
Délai de fabrication, une semaine avant envoi.
L'arc monumental, le grand portique. Palmyre (Syrie), novembre 1953.

Remplissez le formulaire nous prendrons contact directement avec vous.

Fermer